jeudi 21 juin 2018

Warm winter kisses - Juliet SPENSER

Pourquoi je le lis :


Une petite romance en V.O. proposée en téléchargement gratuit...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Bed and breakfast manager Hannah Jacobs thinks her new life in Bliss Harbor is just about perfect until she goes and does a colossally stupid thing: she falls in love with her best friend, Liam O’Callaghan. Now she’s determined to avoid the hunky detective and her feelings for him, but when a blizzard strands them alone together, there’s no avoiding the heat between them.

_____

 

Mon avis :


C'est une lecture agréable, mais avec sa quarantaine de pages, le texte est trop bref pour qu'on s'immerge vraiment dans l'histoire de Liam et Hannah. Le style est agréable et j'ai apprécié qu'on n'ait que le point de vue de l'héroïne : comme elle on reste dans le flou, on s'inquiète, on espère...

________________________________________________

Les noces écossaises - Sophia JAMES

Pourquoi je le lis :


Harlequin proposait cette romance historique en téléchargement gratuit et, même si je n'avais pas été convaincue par One unashamed night, je me suis laissée tenter...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Ecosse, 1360

En arrivant à Belridden, Grâce nourrit le secret espoir que son nouveau et séduisant mari, Lachlan Kerr, le seigneur des lieux, saura l'apprécier pour ses qualités, et non pour sa fortune. Hélas, elle déchante bientôt, car non seulement Lachlan ne voit en elle qu'une indésirable Anglaise mais, pire encore, il a une maîtresse attitrée ! Une situation insupportable pour Grâce qui doit affronter à la fois sa rivale, le mépris de son mari et de ses sujets. Malgré tout, elle décide de relever la tête : pour conquérir sa place dans le lit et dans le cœur de son époux, elle est prête à tenter l'impossible...

_____

 

Mon avis :


Il y avait longtemps que je n'avais pas lu une si mauvaise romance historique.

Le texte fourmille d'incohérences, les revirements de situation perpétuels donnent l'impression que les personnages sont amnésiques ou inconstants et les péripéties, trop nombreuses, sont traitées à la va-vite.

Même si l'héroïne est plutôt attachante, je garde l'impression d'une histoire bâclée...

________________________________________________

mercredi 20 juin 2018

Summerhill . 3 . Let's misbehave - Kate PERRY

Pourquoi je le lis :


Je viens de terminer Lost in love qui m'a autant plu que Say you will, et j'ai donc acheté sans attendre les autres tomes de l'heptalogie Sumerhill, dont le troisième volume, Let's behave, que je vais lire de ce pas...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Imogen Summerhill, box office darling, has never wanted to be in the spotlight less.

When racy photos (and video !) are leaked by her sleazy ex, her studio couldn't be happier. All press is good press, and this will only enhance the intrigue about her upcoming blockbuster. But how is Gigi supposed to be taken seriously as an actress with all this inappropriate buzz ? She’s Cate Blanchett, not Kim Kardashian.

Meeting Merrick Graham, the Bad Boy of Politics, is the last thing she needs. Neither wants to be tainted by more scandal: Merrick needs the support of the conservatives, and Gigi wants to untarnish her image.

Only they can't resist each other, and separately they're good but in the bedroom they're even better. They can’t be seen together in public, but in private all’s fair game, and there’s plenty of room to misbehave...

_____

 

Mon avis :


J'ai bien aimé Let's misbehave, mais un peu moins que les deux précédents tomes.

L'histoire d'amour au second plan m'a semblé moins touchante, parce qu'en fait il s'agit davantage de l'évolution de la jeune femme que de son histoire d'amour avec le maître d'école de son fils. De même, Imogen, l'héroïne du livre, m'a moins plu : avec ses problèmes de star de cinéma, elle m'a paru plus lointaine.

Le style de Kate Perry reste léger, mêlant romantisme et sensualité dans une histoire toujours agréable à lire où les six sœurs de l'héroïne apparaissent de temps à  autre, ce qui nous permet de "garder le contact" avec les héroïnes de précédents tomes et faire connaissance avec celles des prochains. Je vais d'ailleurs entamer Stay the night sans plus tarder...

________________________________________________

dimanche 17 juin 2018

Summerhill . 2 . Lost in love - Kate PERRY

Pourquoi je le lis :


Je viens de terminer Say you will qui m'a beaucoup, beaucoup plu, c'est pourquoi j'enchaîne tout de suite avec le deuxième tome de la série Sumerhill.

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Portia Summerhill feels like a loser.

Thirty-something, jobless, and living at home… How could she not? Next to her accomplished sisters, Portia's achievements — or lack thereof — are that much more noticeable.

The one thing Portia can claim is expert knowledge on antiques and her ancestry, and in a moment of serendipity, the perfect job lands in her lap : curator at the Museum of British Peerage. There's one caveat: the museum won't hire her unless she brings the family jewels with her. Or, more specifically, the infamous Summerhill tiara.

Except a cowboy hotelier stands between her and her tiara. Jackson Waite needs help getting his newest posh hotel launched and, luckily for Portia, he's willing to make a trade. If she helps him meet the deadline for his new resort, he'll give her the tiara. Only, the more time she spends with Jackson, the more Portia wonders if she wants the tiara or the man keeping it from her.

_____

 

Mon avis :


J'ai passé un très bon moment avec Lost in Love.

La construction du roman est très similaire à celle du précédent tome Say you will : une histoire d'amour "principale" concernant l'une des sept sœurs Summerhill (celle qui était discrètement introduite dans le précédent volume) et une romance "secondaire" mettant en scène des personnages de leur entourage. L'atmosphère est aussi la même que dans le précédent tome (et les autres livres de Kate Perry que j'ai lus) : chaleureuse et romantique, justement dosée entre humour et émotion.

Beaucoup de similitudes donc entre les deux premiers tomes de la série, mais je ne vais pas m'en plaindre, puisque c'est tout ce que j'avais apprécié dans Say you will que j'ai retrouvé ici.

Concernant ce qui est propre à Lost in love, il s'agit bien sûr des personnages qui sont toujours aussi attachants, le couple "secondaire" étant peut-être encore plus touchant car la jeune femme est touchée par la maladie ce qui remet en cause tout ce qu'elle espérait y compris l'amour qu'elle vient de trouver. L'histoire de Portia et Jack est beaucoup moins grave : la jeune femme, effacée et peur sûre d'elle, découvre qu'il suffit parfois de demander pour obtenir ce qu'on désire qu'il s'agisse de travail ou d'amour...
 
Une lecture très agréable donc qui m'a donné envie de rester encore un peu dans l'univers des sœurs Sumerhill en entamant tout de suite le troisième tome, Let's misbehave...

________________________________________________

vendredi 15 juin 2018

Summerhill . 1 . Say you will - Kate PERRY

Pourquoi je le lis :


J'ai lu et beaucoup aimé All for you il y a quelques mois, alors je n'ai pas résisté lorsque je suis tombée sur cette romance proposée en téléchargement gratuit...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Rosalind Summerhill is on the verge of becoming the next Vera Wang, as far away from her family and their drama as she can get. The last thing she wants is to leave San Francisco for London, especially not to deal with her father's latest scandal—dying in his mistress's arms.

Only her father's will missing and her mother will lose everything if it's discovered. Reluctantly joining forces with her sisters to seek and destroy the will is the only way of ensuring her father doesn't win in the end.

Enter Nick Long, the one bright spot about returning to London. Nick's everything she's ever dreamed of in a man—supportive, eager to help, and bone-meltingly sexy. But Nick's motives aren't as pure as they seem, and the secret he's keeping may tear Rosalind's family and fortune apart. 

_____

 

Mon avis :


Cette petite romance m'a beaucoup plu.

J'y ai retrouvé tout ce que j'avais aimé dans All for you et Perfect for you : une jolie histoire d'amour (en fait, il y en a même une deuxième qui se noue au second plan et que j'ai peut-être même trouvée plus touchante) ; donc une jolie histoire d'amour avec en plus les aléas de cette famille de sept sœurs que Rosalind retrouve après avoir longtemps vécu à l'étranger, le tout raconté sur un ton qui reste léger et qui mêle agréablement humour et émotion.
Les personnages sont attachants, tour à tour amusants ou touchants, et suffisamment nuancés pour rester intéressant. De même, l'intrigue laisse planer un véritable suspense et je me suis demandé comment l'auteur allait sortir ses personnages de la situation inextricable où elle les avait placés et je dois dire qu'elle s'en est très bien tiré : rien de rocambolesque, ni de trop facile...

Alors c'est vrai, cela reste une petite romance, mais une délicieuse petite romance... (je l'avais déjà dit pour Perfect for you, mais c'est aussi très vrai pour Say you will). Je l'ai d'ailleurs tellement aimé que je vais tout de suite me plonger dans le deuxième tome de la série Sumerhill : Lost in love.

________________________________________________

jeudi 14 juin 2018

Private lesson - Samantha BECK

Pourquoi je le lis :


C'est un article sur le blog De livres et d'épices qui a attiré mon attention sur cette romance qui semble à la fois amusante et sexy...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Tout juste diplômée en médecine, Ellie retourne dans sa ville natale pour ouvrir un cabinet. Ça tombe bien, son amour de jeunesse, le parfait Roger Reynolds, est à nouveau célibataire ! Mais à en croire la rumeur, Roger serait plutôt du genre audacieux avec les femmes et Ellie craint de ne pas être à la hauteur. Lorsque Tyler, bad boy et tombeur notoire, a besoin d’une faveur de la part d’Ellie, le deal est tout trouvé : elle lui rendra service contre des leçons très particulières... Un simple échange de bons procédés ? Pas si sûr…

_____

 

Mon avis :


Private lesson m'a beaucoup plu : c'est une lecture bien sympathique qui donne le sourire.

L'intrigue est prévisible, mais j'ai bien aimé la façon dont l'auteur évoque le sexe (sujet central de l'histoire) de façon assez suggestive : beaucoup de choses concernant les "cours particuliers" restent au stade d'allusions explicites ce qui donne un ton un peu décalé et un érotisme agrémenté d'une toute petite pointe de pruderie et de beaucoup d'humour.

L'héroïne, Ellie, est sympathique (même si elle semble parfois un peu trop naïve sur certains sujets pour une femme de vingt-huit ans) mais j'ai trouvé, Tyler, le héros encore plus attachant avec son étiquette de séducteur en série qui lui colle à la peau.

Par contre le roman m'a paru trop court. Certains aspects de l'histoire auraient mérités d'être un peu étoffés ou quelques chapitres ajoutés ici ou là, ce qui m'aurait permis de passer un peu plus de temps avec Ellie et Tyler…

Un très bon moment de lecture...

________________________________________________

mardi 12 juin 2018

Péril en mer d'Iroise - Jean-Luc BANNALEC

Pourquoi je le lis :


J'ai déjà lu les précédents romans de Jean-Luc Bannalec :

J'ai beaucoup aimé ces quatre romans, surtout pour la carte postale si pittoresque de la Bretagne que l'auteur nous offre à chaque fois.

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Immersion agitée en mer d'Iroise pour le commissaire Dupin, qui, de Douarnenez, à la découverte de l'histoire de la cité sardinière, jusqu'à l'île de Sein, mène l'enquête.

Trois cadavres en trois lieux de crime, et le commissaire Dupin est sur le pont ! Le premier corps est retrouvé au petit matin dans un local de la criée de Douarnenez ; la victime est une pêcheuse professionnelle. Sur l'île de Sein, une jeune chercheuse spécialiste des dauphins gît dans le cimetière dit "des cholériques". Le troisième cadavre, enfin, sur la presqu'île de Crozon, est celui d'un professeur de biologie à la retraite, passionné d'histoire. Ces trois meurtres sont liés, cela ne fait aucun doute... Mais qui pourrait être le coupable parmi les travailleurs de la mer ?

Périls et mystères en mer d'Iroise sont au cœur de cette cinquième enquête de Dupin, forte en iode ! 

_____

 

Mon avis :


 Péril en Mer d'Iroise n'est pas une lecture désagréable, mais elle ne m'a pas enthousiasmée non plus.

En effet, aucune surprise avec ce nouvel opus du commissaire Dupin : du pittoresque avec la Bretagne en premier plan et une enquête qui semble parfois secondaire.

L'image donnée de la Bretagne est tellement idéalisée (avec des personnages passionnés, mais qui parlent comme des guides sur n'importe quel sujet pourvu que cela concerne la Bretagne) que je ne l'ai pas reconnue. Personne ne se lance dans de tels exposés sur la culture, l'économie, l'écologie aussi bien que sur la politique ou l'histoire à la moindre occasion.

Concernant l'enquête, je suis restée dans le flou jusqu'au bout, d'autant que pour maintenir une part de mystère, l'assassin n'a pas l'occasion de s'exprimer après avoir été démasqué. On ne sait donc pas exactement ce qui l'a poussé à tuer trois personnes, ni même ce qui liait vraiment les trois victimes. C'est assez frustrant.
 
Pas sûre que je lise le prochain tome...

________________________________________________

samedi 9 juin 2018

Les petites distances - Camille BENYAMINA & Véronique CAZOT

Pourquoi je le lis :


C'est d'abord la couverture avec la jeune femme lisant dans son canapé qui a attiré mon attention sur cette bande-dessinée. Puis le résumé a piqué ma curiosité : comment ne pas s'intéresser à l'histoire de Max et Léo ?

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


"Je suis là.
Je suis Max.
On vit ensemble depuis deux semaines.
Enfin c'est surtout moi qui vis chez toi, mais je crois que je ne te dérange pas.
Tu ne m'entends vraiment pas ?"

Max est un homme tellement insignifiant qu'il finit par devenir vraiment invisible. Léo est une femme peureuse qui vit dans ses rêves. Max s'installe chez Léo et observe sa vie.

_____

 

Mon avis :


J'ai beaucoup aimé cette bande-dessinée, autant pour son histoire très touchante que pour les dessins doux et chaleureux, les deux s'harmonisant parfaitement pour nous immerger dans l'atmosphère intimiste de ce récit qui sort des sentiers battus. En effet, Max, devenu invisible à force d'indifférence, emménage chez Léo, jeune femme hantée par des terreur nocturnes et seule personne capable de percevoir ne serait-ce que vaguement la présence du jeune homme. Au fil de la cohabitation, une étrange relation se noue entre Léo et Max... 
 
J'ai trouvé que le dénouement arrivait un peu rapidement, surprenant le lecteur et changeant complètement la perspective qu'on avait de l'histoire de Léo et Max, mais cela ne m'a  pas empêcher d'adorer Les petites distances.

________________________________________________

vendredi 8 juin 2018

Only you - Fayrene PRESTON

Pourquoi je le lis :


Je faisais du tri dans ma bibliothèque et je me suis dit qu'une relecture s'imposait avant de décider du sort de cette petite romance que j'ai lu la dernière fois il y a plus de vingt ans...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Faith Corvatch est la romantique par excellence. À l'âge de onze ans, pendant une séance de spiritisme, alors qu'elle questionne les esprits afin de connaître le nom de celui qui sera l'homme de sa vie, le nom de D-A-M-O-N B-R-A-D-L-E-Y lui apparaît. Trois ans plus tard, une voyante lui confirme la prédiction.

Peu de temps avant son mariage, un coup de télé-phone va bouleverser la vie de Faith. Un ami d'enfance de son fiancé, en transit pour l'Italie, appelle de l'aéroport pour le féliciter. Lorsqu'elle entend le nom de Damon Bradley, Faith décide sur un coup de tête de retrouver l'inconnu avant qu'il ne s'envole pour Venise.

Accompagnée de sa meilleure amie, Kate, elle se lance à la poursuite de Bradley. Après avoir perdu sa trace entre Venise et la Toscane, c'est à Rome, qu'elles sont entraînées par leur recherche. Des eaux de l'Adriatique aux falaises de la côte d'Amalfi, la quête de Faith se transforme en une expédition romantique dans un territoire sans repères : l'Amour.

_____

 

Mon avis :


Only you est une adaptation du scénario du film du même titre et cela se sent au niveau de la narration : on ne s'éloigne pas des péripéties du film et les personnages ne sont pas du tout approfondis.

Malgré cela, Only you reste une comédie romantique sympathique, sans surprise mais au style léger et agréable.

________________________________________________

jeudi 7 juin 2018

Héritage - Nicholas SHAKESPEARE

Pourquoi je le lis :


C'est un cadeau de noël que j'ai très fortement suggéré au Père-Noël car la quatrième de couverture, avec son atmosphère british et son histoire intrigante, m'a plu.

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Se rendant à l'enterrement d'un de ces anciens professeurs, Andy Larkham, employé dans une maison d'édition de guides pratiques, se trompe de chapelle et assiste aux funérailles d'un certain Christopher Madigan. Lequel avait stipulé, dans son testament, que seules les personnes présentes à la cérémonie hériteraient de sa fortune. Du jour au lendemain, la vie d'Andy, devenu millionnaire, bascule. Pris de scrupules, il décide d'enquêter sur son mystérieux bienfaiteur.

Qui était Madigan ? Comment ce réfugié d'origine arménienne est-il devenu un nabab du minerai de fer en Australie, avant de finir sa vie reclus dans son manoir londonien ? Pourquoi a-t-il déshérité sa fille ? Et de quels autres secrets Andy est-il devenu le dépositaire malgré lui ? Héritage débute comme un roman d'aventures, se transforme en comédie satirique et s'achève en fable. British à souhait.

_____

 

Mon avis :


L'auteur nous offre ici un récit original, mais inégal, qui mélange plusieurs genres (roman classique, journal intime, etc) et plusieurs histoires (celle de l'héritier et celle de l'homme à qui il doit ce mystérieux héritage). Je dois donc dire que j'ai trouvé le livre plus ou moins intéressant selon les passages.

Finalement, mon personnage "préféré" s'est avéré être le méchant de l'histoire, un escroc notoire qui réapparaît épisodiquement, tel un vautour qui revient menacer la quiétude des personnages principaux et de leurs proches. 

Malgré la qualité et l'originalité du texte, Héritage ne m'a pas vraiment enthousiasmée.

________________________________________________