jeudi 22 mai 2014

Le chant des secrets - Tamara MCKINLEY

Pourquoi je le lis :


De Tamara McKinley, j'ai bien aimé La dernière valse de Mathilda, La terre du bout du monde et sa suite Les pionniers du bout du monde. C'est pourquoi je poursuis avec les romans de cet auteur...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


Catriona Summers connaît les feux de la rampe quelques minutes à peine après sa naissance. Selon la tradition, son père, directeur d'une troupe de music-hall sillonnant les routes de l'outback australien, l'exhibe sur scène. Et les spectateurs l'acclament.

Cette ovation n'est que la première d'une longue série. La fillette, qui très tôt affichait une prédisposition pour le chant, est devenue, à force de travail et d'obstination, une diva.
Des petites salles obscures aux plus grandes scènes d'opéra, son parcours serait un conte de fées si certains secrets, aujourd'hui, ne ressurgissaient, menaçant les proches de la soprano et Catriona elle-même...

Le Chant des secrets met en scène une femme hantée par une blessure jamais cicatrisée, déterminée à conquérir ce dont elle aura été longtemps privée : l'amour de sa fille.

_____

 

Mon avis :


La note est un peu sévère, mais j'ai été vraiment déçue par cette lecture.

Çà avait pourtant bien commencé. J'ai adoré la première partie qui raconte l'enfance de Catriona au sein d'une troupe de théâtre itinérante en Australie. C'est vrai que c'était plutôt triste avec tous les malheurs qui accablaient cette fillette (faillite de la troupe de théâtre de ses parents, départ des autres artistes qui étaient aussi des amis, décès de son père dans un accident, détachement de sa mère, grossesse suite aux abus, etc) ; mais après tout, il restait plus de la moitié du roman pour que les choses s'arrangent...

Et puis la machine s'emballe tout à coup et les années défilent plus vite que les pages. Certains paragraphes commencent en annonçant que 8 ou 10 ans ont passé sans qu'on sache rien, ou presque, de ce qu'a été la vie de l'héroïne, si bien que lorsque le rythme s’apaise à nouveau, on a du mal à faire le lien entre la toute jeune fille qu'on a suivie avec plaisir au début du roman et la vieille dame qui apparaît soudain.

Je n'ai pas aimé le dénouement non plus. Tout est bien qui finit bien et même trop bien, pourrait-on dire. Certaines ficelles sont trop grosses pour que le texte reste plausible. Je ne rentrerai pas dans les détails pour ne pas gâcher le plaisir des futurs lecteurs (sur les blogs, les lecteurs ont beaucoup aimé, cela vaudrait donc peut-être la peine de vous faire votre propre opinion).

________________________________________________

2 commentaires:

Léa TouchBook a dit…

Dommage ! J'aimerais quand même découvrir cet auteur :)

Stéphanie a dit…

Tu as raison de vouloir lire Tamara McKinley : j'ai beaucoup aimé La dernière valse de Mathilda ainsi que la trilogie "Du bout du monde" (qui regroupe : La terre du bout du monde, Les pionniers du bout du monde et L'or du bout du monde)...

Enregistrer un commentaire