mercredi 18 février 2015

Le rire est la source des larmes - Daniel JANNEAU

Pourquoi je le lis :


J'ai découvert ce roman en consultant la liste des romans proposés pour l'opération Masse Critique sur le site Babélio.
  
La couverture et son ruban rouge ainsi que le titre qui sonne un peu comme un proverbe chinois ont tout de suite retenu mon attention. La quatrième de couverture a fait le reste : Histoire, voyage, aventures, humour, sensualité et romance. Tous les ingrédients semblent réunis pour passer un bon moment...

_____

 

En résumé (quatrième de couverture) :


1613. Le baron Amédée Foucher, officier du génie de 23 ans, se voit confier par la régente Marie de Médicis une mission de taille : organiser le plus grand spectacle pyrotechnique jamais réalisé à ce jour pour célébrer le mariage du jeune roi Louis XIII avec l'infante Anne d'Autriche. Totalement ignorant dans ce domaine, il décide de rejoindre la Chine - le pays inventeur des artifices - accompagné de son oncle, le comte Gaspard de Porcel. Ce dernier, grand voyageur, fin connaisseur de l'Empire du Milieu, et passionné de cheval, est prêt à quitter de nouveau ses Alpilles dans le but d'exporter la corrida espagnole et fonder la première école de tauromachie chinoise ! 

De Lisbonne à Beijing en passant par les Indes, ils vivront de multiples aventures. À bord du Thélème, ils franchiront miraculeusement le Cap de Bonne-Espérance, connaîtront la saudade des Portugais, éviteront les anthropophages, rencontreront les redoutables guerriers khoïkhoï, découvriront les lascives dévadâsîi, religieuses qui font commerce de leurs corps. Ils croiseront des tempêtes, des maladies, des religions inconnues, et tomberont aux mains de pirates. Puis ils parviendront en Chine où Amédée, parallèlement à son éducation pyrotechnique, sera initié à l'art de la chambre à coucher, quand les flûtes de jade visitent les petites maisons, et les pivoines se couvrent de rosée... Il y croisera l'incarnation de ses rêves, tombant amoureux d'un ruban rouge noué dans les cheveux d'une princesse…

Une épopée jubilatoire à l'humour décalé, un roman historique d'un érotisme raffiné. Un pur délice !

_____

 

Mon avis :


Comme l'annonçait la quatrième de couverture : un vrai délice !

J'ai passé un très bon moment avec Amédée au cours de ce voyage initiatique aux légers accents de conte philosophique. L'écriture de Daniel Janneau est très agréable et le ton reste toujours léger, même lorsqu'on frôle le drame ou que la mélancolie s'abat sur Amédée : l'humour et l'auto-dérision semblent ses meilleures armes pour affronter toutes les situations inédites auxquelles il est confronté au cours de son périple.

Le récit est agréablement dépaysant et, si chaque étape du voyage ne se voit consacrer que quelques pages (le roman en fait seulement 266), Daniel Janneau a le talent de nous immerger en quelques phrases dans l'atmosphère particulière de chaque ville. Quant au séjour en Chine, il est l'occasion de découvrir une civilisation raffinée et parfois cruelle, à mille lieues des valeurs européennes ; ce qui est encore plus vrai lorsqu'il est question des choses de l'amour. J'ai trouvé cet aspect du voyage initiatique d'Amédée joliment traité, reprenant les expressions très imagées du tao de l'art d'aimer pour évoquer de manière détournée et très directe la relation amoureuse et sensuelle avec la princesse au ruban rouge...

Un grand merci à Babelio pour cette belle découverte.





________________________________________________

1 commentaire:

haleahshome a dit…

Un livre qui fait envie ! Merci pour cette critique !

Enregistrer un commentaire